Promotions

Raphaël CLUET

Promotion 2017

Diplomé de : UTC
CV : Télécharger
Courriel : Raphaël.CLUET@mines-paristech.fr

Mission OSE

Organisation/ Entreprise : Schneider-Electric / CHAIRE MPDD

Lieu de la mission : GRENOBLE

Mission : Intégration des productions d’énergies renouvelables et conditions de leur déploiement dans les réseaux électriques

Résumé de la mission :
En accord avec les objectifs de la loi de transition énergétique, l’essor des énergies renouvelables intermittentes couplé à une réduction de la part du nucléaire nécessitent de réfléchir au maintien d’un système électrique robuste dans un paysage remodelé. Cependant, le niveau de détail propre à l’opération de tels systèmes et la complexité des réseaux, limite leur intégration au sein des modèles de prospective énergétique traditionnels. Face à cet obstacle, des travaux menés conjointement par le Centre de Mathématiques Appliquées des Mines ParisTech et Schneider Electric ont abouti à la formulation d’indicateurs permettant d’une part, de réconcilier les échelles temporelles afin de représenter la dynamique de systèmes électriques dans des modèles long terme, et d’autre part d’évaluer leur stabilité à partir d’une agrégation spatiale des moyens de production. Une étude du système français à horizon 2050 a proposé des mix électriques techniquement opérables pour différents niveaux de pénétration des renouvelables. Une première partie du travail fut de proposer une méthode de réduction de réseaux électriques, rendant possible l’étude de réseaux continentaux tout en préservant leurs caractéristiques structurelles. L’autre partie du travail a consisté à concevoir divers scénarios de répartition spatiale des mix issus de l’étude du système électrique français agrégé. Il apparaît nécessaire de trouver un compromis entre une vision centralisée basée sur des moyens de production fiabilisant le système et une vision décentralisée diminuant le niveau de congestion, contribuant à améliorer le synchronisme du réseau. Pour une pénétration élevée des énergies renouvelables, il sera indispensable de renforcer les réseaux de distribution et moyenne tension au détriment du réseau de transport. Par ailleurs, il ressort d’une étude sur l’autonomisation des territoires qu’une réflexion nationale sur le déploiement des renouvelables est techniquement et économiquement préférable à des décisions territoriales. Mots-clés : réseau électrique, fiabilité, synchronisme, renouvelables, répartition spatiale.